Identités Méditerranéennes – Respect des identités multiples dans l’espace public Méditerranéen: regards croisés Nord Sud sur le sexisme et le racisme | Marseille – Rabat

13502138_1759118554375882_2814838774669250036_n
Les identités multiples individuelles et collectives structurent les relations entre les personnes, les groupes et les pays de la Méditerranée. Elles sont une construction culturelle, sociale, politique et historique à laquelle nous participons en tant que citoyens, membres d’associations, artistes, chercheurs, enseignants, lycéens, étudiants et professionnels de la coopération internationale.
Les enjeux contemporains de la mondialisation tout à la fois menacent l’identité culturelle méditerranéenne et favorisent des replis identitaires déstructurant le lien social.

Dans ce contexte, le projet vise à créer des passerelles entre les différents acteurs sur les territoires de Rabat et de Marseille, entre les quartiers favorisés et les quartiers populaires, entre les savants et les néophytes, entre les deux rives de la Méditerranée. Pour cela, les lycéens et les étudiants de ces deux villes sont sensibilisés aux enjeux de la construction d’un espace public commun. A travers des regards croisés sur le sexisme et le racisme, ils découvrent comment les identités peuvent s’enrichir de leur diversité intrinsèque et apprennent à lutter contre les logiques excluantes et totalisantes.

>> A Marseille, entre 2014 et 2016, des classes des lycées Artaud et St Exupéry ont travaillé sur les notions d’identité et de discriminations sexistes et racistes au fil de l’année scolaire. Pour les jeunes du lycée Artaud, les réflexions menées se sont matérialisées par la réalisation d’un documentaire avec l’aide de l’association Les têtes de l’art. A Aix-en-Provence, les étudiants du master de Langues Etrangères Appliquées se sont également saisi du projet, au moyen de leurs associations étudiantes ASC et le Collectif Mediterranéa. Ils sont allés à la rencontre d’enfants scolarisés en primaire et de jeunes de quartiers défavorisés par l’intermédiaire de l’association AFEV, questionnant leurs perceptions des discriminations sexistes et racistes dans l’espace public. Le tour d’horizon de ces interrogations s’est également concrétisé par un documentaire réalisé par les étudiants eux-mêmes. Leur travail a été restitué lors d’une exposition organisée à la Villa Méditerranée. Pour la Semaine de la Solidarité Internationale des ateliers de sensibilisation aux discriminations sont proposés en partenariat avec l’association Le Tamis, un collectif d’artistes et d’anthropologues qui s’inspire de méthodologies de la recherche pour ouvrir des espaces de réflexion et d’expression.

>> Au Maroc, le projet a été pensé avec plusieurs associations telles que le collectif INSANE ! et le Carrefour associatif. Actuellement, le projet se poursuit à Casablanca dans le quartier de Hay Mohammedi grâce à l’association Initiative Urbaine à travers laquelle, les jeunes se sont investis des thèmes proposés. Plusieurs outils sont développés en vue de combattre les stéréotypes à l’origine d’idées racistes ou sexistes. A la fin de ce cycle de réflexion mené par et auprès des jeunes, diverses formes de restitution sont envisagées, mêlant supports classiques et arts populaires.

Une rencontre entre participants des deux rives doit permettre notamment de déconstruire les représentations Nord-Sud qui peuvent exister et permettre aux jeunes de se présenter mutuellement l’avancée de leurs travaux respectifs. Au-delà du projet, les liens créés par les jeunes citoyens mobilisés pourront se prolonger via les réseaux sociaux.

Ressources liées au projet :
porteur-parole

En quête d’ « Identités Méditerranéennes » : regards croisés, actions menées

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account